Les talons hauts  ? Et la pointe des pieds  ?

La chose la plus importante afin de marcher élégamment et de manière saine avec des talons hauts est l’instant où l’on va toucher le sol. Entrez-vous en contact avec le sol par le talon  de la chaussure ? Ou alors par la pointe du pied  ?

 

La réponse devrait être par la pointe du pied.

 

Si le talon touche le sol en premier, le poids du corps se porte sur lui et engendre un choc capable d’abîmer les chaussures à talons fins. Or plus que cela, le port du poids sur le talon produit également une charge sur les hanches.

 

Celles qui, chaussant des talons hauts, souffrent de douleurs lombaires devront vérifier leur démarche et la changer si nécessaire. Mais voyons à présent quel est l’avantage d’utiliser la pointe du pied au lieu du talon.
Il ne s’agit pas de se tenir sur elle comme une danseuse étoile.

 

Pour être plus précise, l’endroit en question se situe vers la saillie à la racine de l’orteil, c’est-à-dire le thénar du pied. Quand on marche en talons hauts, le pied doit se poser sur le sol avec le poids du corps sur cette partie.

 

Pour ce faire, on abaisse la cheville afin que la pointe du pied soit plus basse que le talon. En utilisant ainsi la force de la cheville dans cette position, les muscles allant de celle-ci jusqu’au haut de la cuisse vont se raffermir.

 

Une fois que l’on a bâti une solide musculature des jambes qui s’appuie sur le thénar du pied, on peut se tenir aussi bien sur des talons hauts que sur des talons aiguilles. Si vous touchez d’abord le sol avec votre talon, vous perdrez l’équilibre car les muscles ne sont pas assez sollicités.

 

En même temps, à chaque pas, vous produirez un son bruyant difficilement assimilable à de l’élégance.
Il va sans dire que ce ne sera pas non plus une démarche élégante au regard. La souplesse des chevilles et l’affermissement de leurs muscles sont un petit pas nécessaire pour une belle démarche.

Laisser un commentaire